Supervisory authorities

CNRS UR1 ENSCR INSA

Search





Home > In the headlines

Fabrice Pointillart receives the Junior prize 2017 of the “Division Chimie de Coordination de la Société Chimique de France”

published on

Fabrice Pointillart receives the Junior prize 2017 of the “Division Chimie de Coordination de la Société Chimique de France”

Le prix Junior 2017 de la Division Chimie de Coordination de la Société Chimique de France récompense le Dr. Fabrice Pointillart, Chargé de Recherche CNRS à l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (UMR 6226)

Fabrice Pointillart a effectué ses études de premier et second cycle à l’Université Denis Diderot (Paris VII) puis à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il a soutenu sa thèse de chimie inorganique, chimie et physique des matériaux en 2005. Son travail de thèse, réalisé au laboratoire de Chimie Inorganique et Matériaux Moléculaire du CNRS-UPMC sous la direction du Professeur Michel Verdaguer et du Dr Cyrille Train, concernait d’une part l’auto-assemblage de réseaux tridimensionnels (3D) magnétiques chiraux à pont oxalate pour l’observation de l’anisotropie magnéto-chirale et d’autre part la synthèse de complexes de coordination à ligands radicalaires verdazyls. L’un des résultats majeurs de son travail de thèse a été l’élaboration d’un réseau 3D d’ions Pd(II) présentant un état triplet (S=1) fondamental.

Fabrice Pointillart a ensuite effectué deux années de stage post-doctoral comme boursier DFG au sein du Laboratoire de Magnétisme Moléculaire de l’Université de Florence en Italie, sous la direction des Professeurs Dante Gatteschi et Roberta Sessoli. Il s’est alors intéressé aux complexes de coordination d’ions lanthanides présentant une relaxation lente de leur aimantation (appelés « molécules aimants »). Il a notamment fortement participé à la mise en évidence du rôle fondamental des interactions magnétiques intra- et intermoléculaires pour l’observation du comportement de molécules aimants.

En 2005 il a intégré, comme chargé de recherche au CNRS, le groupe du Dr. Lahcène Ouahab à l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes de l’Université de Rennes 1. Il développe alors une activité de recherche combinant le savoir-faire historique du groupe dans le domaine de la chimie du fragment organique tétrathiofulvalène (TTF) à ses connaissances sur la chimie et le magnétisme des ions lanthanides. L’association du ligand TTF et des ions lanthanides s’avère être une excellente idée et il obtient la première structure cristallographique d’un complexe de coordination d’ion lanthanide à ligand TTF et démontre l’efficacité de la sensibilisation de la luminescence des ions lanthanides par effet antenne et transfert d’électron photo-induit du chromophore organique TTF. Il étudie la première molécule aimant à ligand TTF et réalise la corrélation magnéto-structurale entre les propriétés magnétiques et de luminescence. Il développe par la suite différentes stratégies pour mieux comprendre et améliorer les propriétés magnétiques de ces molécules aimants. Nous pourrons ainsi citer l’un de ses plus grands résultats avec l’enrichissement isotopique d’une molécule aimant permettant d’observer pour la première fois un effet mémoire à champ magnétique nul pour un complexe monomérique d’ion Dy(III). Ce travail a fait l’objet de la couverture de la prestigieuse revue Angewandte Chemie.

Plus récemment il a élargi sa thématique de recherche aux complexes chiraux pour l’observation de la luminescence circulairement polarisée et la décoration de nanoparticules d’oxyde métallique pour l’observation de l’effet mémoire à l’échelle atomique ce qui lui a valu de recevoir un financement ERC Consolidator en 2016.
Outre ses activités de recherche, il a encadré et fait partager sa passion pour la chimie de coordination à bon nombre d’étudiants français et étrangers venus réaliser un stage au laboratoire et en étant coordinateur d’un accord bilatéral de programme d’échange d’étudiants entre les Universités de Rennes 1 et d’Osaka. Il est impliqué dans de nombreux et prestigieux programmes et projets de recherche. Il a su également tisser un réseau de collaborations nationales et internationales. Il s’est également investi dans la promotion de la chimie au grand public avec le tournage d’une vidéo relatant la recherche qu’il développe au laboratoire ou bien encore l’écriture d’article grand public par exemple dans la revue « l’Actualité Chimique ». Il a participé à l’organisation de conférences telles que les Journées de la Chimie de Coordination (JCC) en 2014 ou encore il a été co-chair d’un symposium à l’ICCC2016.

Au cours de sa carrière, Fabrice Pointillart a développé un savoir-faire unique en chimie de coordination de ligands électro-actifs et des ions lanthanides menant à la publication de 76 articles parues dans des revues internationales à forts facteurs d’impact. La qualité de son travail a été reconnue par ses pairs notamment par le financement d’un projet ANR (programme blanc, dont Fabrice Pointillart était le coordinateur), par l’attribution de la Prime d’Excellence Scientifique (2011) puis Prime d’Encadrement Doctoral et de la Recherche (2015), et la Médaille de Bronze du CNRS en 2014.

Read the Newsletter