Partenariats

L’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (ISCR) a une politique volontariste de partenariat avec le monde socio-économique comme en attestent les 330 contrats (recherche ou service) passés avec les entreprises sur les 5 dernières années, de la start-up aux grands groupes internationaux en passant par les PME. Les doctorants de l’ISCR ont bénéficié d’une trentaine de bourses CIFRE ou industrielles. Les 140 déclarations d'invention et 40 brevets déposés sont en lien direct avec les grands défis sociétaux : Santé et sciences du vivant (molécules à visée thérapeutique, biomatériaux), Énergie (production, conversion, stockage), Environnement (catalyse, chimie verte, traitement air/eau), Matériaux (en particulier à fonctions optiques ou à partir de sources renouvelables). Ils constituent une porte d’entrée déterminante vers le monde socio-économique soit par la cession de licences (12 sur la période 2015-2019), dans les domaines de la catalyse, des biomatériaux, des marqueurs luminescents et des polymères biosourcés, soit par la création d’entreprises.

L'ISCR a reçu plusieurs prix (comme le Concours Mondial de l'Innovation) en reconnaissance de ses réalisations dans le domaine du développement et de l'innovation, notamment en lien avec la création de ces start-ups.

L’ISCR renforce ses activités à l’international par ses partenariats académiques/industriels au sein d’un laboratoire commun et d’une unité mixte internationale.

Unité mixte internationale

L’unité mixte internationale CNRS-St-Gobain – « LINK » (Laboratory for Innovative Key materials and Structures), crée en 2014 a comme « site miroir » l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (dont l’Université de Rennes 1 et le CNRS sont co-tutelles). L’UMI LINK est hébergée par le National Institute of Material Sciences (NIMS) à Tsukuba au Japon.

Cette nouvelle unité de recherche internationale est le 1er laboratoire international de chimie créé au Japon représentant un modèle de collaboration académique et industrielle innovant entre des chercheurs internationaux de grand talent. Les activités de recherche de LINK comprennent la création et la synthèse de nouveaux matériaux, les procédés de raffinage innovants et la caractérisation fine des propriétés physiques et chimiques.

Laboratoires communs

GreenCARE : Un « laboratoire commun » pour la chimie verte. L’objectif est de mettre au point des procédés chimiques plus efficaces, plus respectueux de l’environnement, moins toxiques et généralement plus économes.

ChemInTag : Laboratoire Commun ChemInTag INSA Rennes/CNRS/Olnica dont l'ambition est de créer un pôle, visible nationalement, dans le domaine des marqueurs luminescents anti-contrefaçon (2019-)

Start-ups

BIALTIS : Production de dispositifs médicaux (agrafes d’ostéosynthèse, limes endodontiques, arcs orthodontiques, stents cardiovasculaires) grâce à un nouvel alliage de titane unique (2018-)
Bialtis
       
DIAFIR : Biological analysis by optical fibers of chalcogenide glasses (2011-)

DIAFIR
     
KEMIWATT : Stockage de l’électricité, batteries à électrolyte circulant (2014-)

KEMIWATT
     
SELENOPTICS : Fibres optiques infrarouges (2015-)

SelenOptics

APChim : Spécialisée dans la recherche de procédés de synthèse organique pour le compte d'entreprises chimiques et pharmaceutiques

Thèses CIFRE

L’ISCR est laboratoire d’accueil de thèses CIFRE, une trentaine au cours des cinq dernières années, développées en partenariat avec des entreprises, ce qui représente 10-15% du nombre total de thèse à l’ISCR sur la période 2015-2019.

Partenaire régional

La SATT Ouest Valorisation est l’interface privilégiée entre la recherche publique développée à l’ISCR et le secteur industriel. Elle accompagne les chercheurs dans la valorisation de leurs résultats auprès des entreprises.

FUI - Pôle de compétitivité

L’innovation et le développement de projets collaboratifs de recherche et développement de l’ISCR sont soutenus par des pôles de compétitivité tels que Pôle Mer Bretagne Atlantique, Alsace BioValley et Valorial.